Les aires protégées

Le parc national de la Bénoué

Situé dans la région du nord, Le parc national de la Bénoué est accessible uniquement par route. Trois entrées sont prévues :

  • au Mayo Alim, au Buffle Noir et au Bel Eland.
  • 175 km au sud de Garoua, par route excellente et par piste (entrant dans le parc).
  • 150 km au nord de Ngaoundéré, par une excellente route et une piste (en entrant dans le parc)

Il limité au sud et à l'est par le fleuve Bénoué. Le parc national de la Bénoué s'étend sur 180 000 hectares, dans une région assez accidentée, parsemée de collines et de mayos (rivières saisonnières). Il fut classé réserve forestière et de chasse en 1932, puis Parc national en 1968.

La meilleure saison pour les visiteurs se situe vers le mois de février. C'est la saison sèche, période à laquelle les hautes herbes sont brûlées, ce qui permet d'avoir une vue beaucoup plus vaste.

Il est couvert par 250 km de piste ravagées chaque année par les pluies et les buffles qui y pataugent. Ces pistes sont chaque fois remises en état, ce qui permet une circulation aisée. De plus, le niveau du fleuve ayant baissé et de nombreux mayos s'étant asséchés, les animaux se regroupent autour de des points d'eau. On a alors la chance de voir des troupeaux de buffles, de water-bucks, de bubales, de damalisques, de cobs de buffon et surtout d'élands de Derby, la plus grande des antilopes qui est aujourd'hui en voie de disparition.

Des singes, assis au bord des pistes, disparaissent sans se presser, dès qu'ils aperçoivent une voiture. Les patas, petits singes roux, sautillent dans les arbres, tandis que les gros cynocéphales se cachent à quelques mètres de la piste, le temps que l'intrus passe. Les lions, les girafes, les rhinocéros et les hyènes fréquentent timidement le parc.

Cliquer sur une image pour agrandir